News

Prolongez l’été avec Burn The Sun, le premier album d’Equateur

Si le producteur parisien a mérité sa place au soleil en sortant plusieurs EP’s – notamment The Lava dont le morceau du même nom a été repris par Flavien Berger, c’est avec son premier album qu’Equateur s’inscrit parmi les bonnes surprises de cette année.

Garanti sans brûlure ni coup de soleil foiré, Charles Rocher de son vrai nom propose avec Burn The Sun un moment d’échapatoire qu’on on ne boude pas en cette période de rentrée. Voguant sur une palette d’influences plutôt vaste rappelant Kavinsky, Sébastien Tellier ou encore MGMT, on aborde l’été indien plus sereinement avec des titres comme “Revolt” et son refrain intemporel à l’allure interstellaire, “Frontera” et ses nappes synthétiques, “Broke” et sa mélancolie amère et enfin “Force & Love” avec son gimmick épique et imparable qui colle à la peau.

S’il chancelle entre passé et futur, electro-pop et synthwave, Equateur développe son style moderne teinté d’évocations rétros, parvenant à onze morceaux emprunts de sensibilité et d’humanité. Pour tous ceux qui souhaitent prolonger leurs vacances en profitant des derniers rayons chauds du soleil.

Burn The Sun d’Equateur est disponible via Believe Digital.