News

Festival MOFO : coup d’envoi de l’édition 2018 !

Source : Flickr - Photo : Vinciane Verguethen

Aujourd’hui marque le début de la quatorzième édition du festival MOFO qui se déroulera jusqu’au 20 janvier au Mains d’Œuvres. Le festival se tient cette année dans le contexte particulier d’une possible fermeture du lieu, le bail avec la ville de Saint-Ouen s’étant terminé le 31 décembre dernier suite à des relations pour le moins tendues avec les autorités municipales.

Depuis sa création en 2001 par le groupe Herman Dune, le festival ne cesse de proproser une programmation éclectique  et variée et cette quatorzième édition ne fera pas figure d’exception.  On retrouvera chaque soir des créations inédites avec de nouvelles associations d’artistes : le claviériste nigérien Mammane Sani s’alliera à The Blondi’s Salvation, Guillaume Marietta (Marietta, Feeling Of Love, A.H Kraken) et Olivier Demeaux (Cheveu, Heimat, Accident du Travail) formeront Matar Ex Mio et Etienne Jaumet (qui est déjà passé par le festival avec son groupe Zombie Zombie) composera un trio ambient folk avec Emmanuelle Parrenin et Eat Gas. Quant à Tropical Horses et Teknomom, ils nous ont promis une overdose de psychotropes sur des vibrations orientales et krautrock.

Outre ces noms, c’est plus d’une vingtaine de groupes qui sont programmés avec des styles oscillant entre les musiques syriennes revisitées par Rizan Said, le punk version psyché avec Noyades, la kraut-wave néerlandaise de Dollkraut ou la psychotronica de DBFC : autant dire que la programmation vise qualité et originalité. A ne pas manquer non plus pour les plus enthousiastes, l’after du MOFO qui prendra place à la Station en présence de Guido Miniski (moitié d’Acid Arab), La Mverte et Ovhal44.

En espérant que, si le lieu Mains d’Œuvres ne survit pas, son esprit et celui du festival MOFO puissent perdurer dans d’autres lieux. Venir au MOFO cette année, c’est soutenir une scène indépendante de plus en plus limitée  : la fermeture de La Mécanique Ondulatoire ou le départ du programmateur de la Villette Sonique Etienne Blanchot qui ont eu lieu récemment sont autant d’échos attristants au sort du Mains d’Œuvres.

Nous sommes partis à la rencontre d’Anaïs, la programmatrice du festival MOFO, Matar Ex Mio et Tropical Horses & Teknomom : retrouvez nos interviews ci-dessous.

Retrouvez la programmation détaillée et la billetterie sur le site du festival

Soutenir le Mains d’Œuvres en signant la pétition