Actus

From Kissing, bipolaires et fiers de l’être

Faire le bonheur des festivals locaux avec son groupe de rock dans les années 2000 peut laisser quelques séquelles. La preuve avec les musiciens de From Kissing qui connaissent la Belgique encore mieux que leurs poches pour l’avoir écumée de long en large avec plus d’une centaine de dates à leur actif, notamment auprès de DBFC au Botanique en novembre dernier. Après avoir sorti trois EP’s depuis sa création en 2013, le gang à lunettes le plus hype de Wallonie sort son premier album intitulé Lumières Noires.

Alors, faut-il conseiller un bon ophtalmo ou offrir une séance de groupe chez un bon psy aux From Kissing? Enregistré et produit au studio Meatbeat perdu au fin fond de la vallée d’Aoste, ce premier album se construit autour d’un unique morceau instrumental, la fable électronico-mélodique “Arches”, et propose dix morceaux nous précipitant vers les meilleurs moments du label new-yorkais DFA ( The Rapture, LCD Soundsystem, Hot Chip…) tandis que le groupe cite The Bravery, Interpol, Vitalic ou encore The Cure – d’où il tire son nom, parmi ses influences.

En vertu de quelques morceaux se cloisonnant à une énergie rock (le dévastateur “Heavy Heart” ou l’engageant “Francesca”), l’ensemble propose une cohérence manifeste traversé entre les lignes par des thèmes universels, du cycle de la vie à la fragilité de l’âme. Ou comment se relever et croire à cette fameuse lumière au bout du tunnel. Touchés les From Kissing qui expliquent que cet album est avant tout porté sur l’espoir : il est vrai qu’entre les souvenirs incessants et les fantômes du splendide “Lumières Noires” ou du torturé “Lost and Found”, un déchaînement positif parvient à retentir sur certains titres comme “Light Me Up” et “Mexico” qui figurent parmi nos favoris.

De cette collision entre rock et électronique, From Kissing réussit avec Lumières Noires le pari d’un album à double-tranchant, vibrant et renversant. On insiste sur ce point : le groupe tire sa valeur ajoutée de ses prestations scéniques rigoureuses et explosives. Il suffit d’aller les voir sur scène ou visionner le documentaire Here, Where The Summer Ends filmé à l’occasion d’une session de concerts italienne pour s’en rendre compte. Et maintenant, tous chez le psy.

Lumières Noires est disponible ici. From Kissing sera en concert en France le 30 mars à Givet (L’Adresse) et le 11 novembre à St-Quentin (Le Kraken). Retrouvez toutes les dates ici.