News

Di)(Spi, la nouvelle compilation du label breton Distag

A l’origine du label Distag (qui signifie détaché, indépendant), Gildas, l’animateur de l’émission de radio Chaod-Ferdi.

Diffusée sur les ondes et sur le web, l’émission est destinée à la promotion de la synthwave dans toutes ses déclinaisons. Dans la continuité de cette activité radiophonique, Gildas a créé il y a tout juste un an le label à K7 indépendant Distag. Le label respecte la même philosophie que Chaod-Ferdi, à savoir, la francophonie, la mise en avant de la synthwave et ses nombreux dérivés avec pour maîtres mots « Penser global, chanter local ».  Sur cette voie, la compilation Dispi est sortie le mois dernier. On a sélectionné quelques projets pour les mettre en avant, mais le mieux est encore de se laisser bercer par la compilation en l’écoutant dans l’ordre.

Monsieur Crâne

Ces derniers mois, Monsieur Crâne qui nous vient de Bordeaux enchaîne les sorties et les dates. Son « premier véritable album officiel » s/t est paru chez Le Turc Mécanique et son dernier EP Bon Lanné est disponible chez Maison Acid, le label de Françoise Pagan. Il vient notamment de finir sa tournée dans nos contrées françaises. Sur C’est comme ça, Monsieur Crâne emprunte des airs des premières années de Mickey 3D quand il chantait Jean Moulin avec une facilité déconcertante.

Mode In Gliany

Derrière le nom de Mode In Gliany se cache le projet solo d’un autre breton, Boris Völt, qui évolue au fil de ses EP’s entre coldwave et minimal-synth. Le tout accompagné d’une certaine mélancolie avec des textes en français et en allemand. Son dernier EP Des Électrons Libres paru en novembre dernier est d’ailleurs disponible chez Distag. Sur La réalité est truquée, Mode In Gliany joue avec les textures et les inquiétudes de son refrain, sombre et pop à la fois.

Rouge-Gorge

En Bretagne toujours, on retrouve Rouge Gorge, projet solo de Robin Poligné, également membre de Honte et Républik. S’il revendique les influences de Bach et de Kraftwerk, imaginez surtout Etienne Daho qui chanterait l’amour et la provocation accompagné de son synthé fétiche dans un garage. Sur « Plus jamais froid », Rouge Gorge installe les ambiances pré-dominantes de Di(S)pi : de l’amour, de l’étrangeté et un peu de non-sens.

 

La cassette rose est d’envergure pour cette compilation mais méfiez-vous : le sous-titre « Chansons d’espoir » peut s’avérer trompeur. Si le thème de l’amour est effectivement omniprésent dans Di)(Spi (qui signifie au passage « désespoir »), c’est bien dans ses retranchements les plus sombres. « Intimiste, désabusé, décalé » étaient les critères de sélection de Gildas et constituent une description exacte de ces onze projets compilés qu’on vous invite vivement à découvrir.

Distag sera présent les 25 et 26 mars au Spring Rec à Rennes avec à la clé un mini-concert de Mode In Gliany.

Suivez Distag :
Facebook
BandCamp

Suivez Chaod-Ferdi :
Facebook