News

Première : Oppression et burn-out dans le clip de MxBG

Nombreux sont les projets avec l’intention de marier influences classiques et électroniques. Peu arrivent à la qualité du premier EP de MxBG alias Maximilien Becq-Giraudon. Pour faire suite à Trains sorti en juin dernier, le producteur parisien sort un clip pour son morceau “Gien”, à regarder en exclusivité sur Le Bombardier.

Réalisé par l’artiste pluridisciplinaire Emilie Girault, la vidéo soulève le thème actuel du burn-out avec une esthétique rétro se rapprochant des cinéastes Henri-George Clouzot et Alfred Hitchcock. On se retrouve happé par la sensation d’enfermement du le personnage principal joué par Arnaud Préchac : entre rêve et réalité, habitudes du quotidien et hallucinations de plus en plus marquées, le protagoniste est confronté à un univers qu’il ne contrôle plus. À l’image, cela se traduit par des plans plus vifs et colorés où sa lutte psychologique est symbolisée par son corps qui se déforme à mesure que son mal-être progresse.

Souligné par la musique à la fois oppressante et mélodique du multi-instrumentiste MxBG qui s’inspire autant de Wagner et Beethoven que des musiques actuelles – notamment la techno et la trip-hop – il propose avec son premier EP un voyage cinématographique enivrant et rafraîchissant. Avec une recherche des harmonies et de rythmes dansants à l’instar de “Saint-Malo”, c’est un univers onirique et expressionniste que le musicien tend à nous faire découvrir, avec quelques airs de Nicolas Jaar, Moderat ou encore Rone.

L’EP Trains de MxBG est disponible ici.