News

Vox Low : quelques mots sur la foi

« Tout vient à point à qui sait attendre » disait l’autre. De leurs débuts sous le nom de Think Twice sur le label F Com en 2004, il ne reste que quelques cendres éparses. Désabusés par quelques désillusions, le duo à l’origine de la formation Vox Low, composé de Jean-Christophe Couderc (voix/synthés) et de Benoit Raymond (basse/synthés) avait battu en retraite pour répéter dans son coin et sortir de temps à autre quelques morceaux sur SoundCloud.

Et puis un beau matin de 2015, alors que ces deux-là n’attendaient plus grand chose de la part de la musique, voici que leur morceau « Something Is Wrong » atterrit sur Correspondant, le label de Jennifer Cardini. S’en suit alors la création d’un live, rejoint par Mathieu Autin (ex Think-Twice) à la batterie et de Guillaume Léglise (My Broken Frame) à la guitare et aux synthés. Une formation qui sonne comme un salut et une renaissance pour Vox Low – une bonne occasion de réunir toute la petite bande alors que certains font également partie du groupe Onze Onze – car c’est grâce à leur puissant live que le duo désormais devenu quatuor entame une tournée qui leur permet de jouer aux côtés de leurs nouveaux camarades israéliens Red Axes, de fouler l’une des scènes du Primavera Sound Festival ou encore de se rendre au festival Yeah! programmé par Laurent Garnier, comme pour clôturer un épisode qui avait pourtant mal commencé.

Mais alors, que s’est-il passé pour que la bonne fortune décide enfin de frapper à la porte de Vox Low? Le temps. Trop vite annoncés comme les nouveaux LCD Soundsystem qu’ils n’ont jamais été, les Vox Low avaient quelques trains d’avance. Alors que la cold-wave s’offre aujourd’hui une seconde jeunesse, décomplexée et notamment soutenue par les parrains Andrew Weatherall et Ivan Smagghe, ils deviennent désormais nombreux à peupler cette scène aussi sombre que tiraillée, La Mverte, C.A.R ou encore Dollkraut n’étant que quelques exemples.

La force première de Vox Low, c’est de sonner comme un groupe tout-terrain doté du pouvoir de faire flirter ensemble post-punk, disco et cold-wave sur des morceaux aussi noirs que psychédéliques où les guitares incisives, les basses dominantes et les synthés aliénés associés à une batterie méticuleuse s’entremêlent pour former un chaos authentique. Si « Now We’re Ready to Spend », « You Are A Slave », ou « Some Words of Faith » sont de véritables pièces taillées pour les pistes de danse les plus osées, le quatuor pose son énergie et son inventivité au service d’un sentiment déroutant qui nous cueille dès la première seconde de l’album pour nous tordre et nous malmener à mesure que les morceaux défilent. Forcément, c’est Jean-Baptiste Guillot – boss au flair infaillible de Born Bad Records  – qui leur a proposé de signer ce premier album. Pas à pas, Vox Low se fraie un chemin bien mérité vers une reconnaissance qui se faisait attendre : une bien belle histoire que la leur, avec un bien bel album en prime.

Le premier album de Vox Low est disponible via Born Bad Records.

Vox Low en concert :

22 Février : Route du Rock Hiver Festival – Rennes
3 Mars : Shapes Festival – Leysin (Ch)
10 Mars : Part A Part Festival – Istanbul (Tk)
17 Mars : Release Party – La Station – Paris
31 Mars : Puzzle Festival – Lille (Fr)
6 Avril : Liège (Be)
7 Avril : Bruxelles Atelier 210 (Be)
10 Mai : Nuits Sonores Festival – Lyon
15 Juin: Pekin (China) : Dj Set & Live Bass
16 Juin: Shangaï (China) : Dj Set & Live Bass
7 Juillet : TERRES DU SON Festival – Tours