Dans le radar

Dans le radar #13 : HANAMI

Photo : Laurent Bécot Ruiz

Notre boîte mail est pleine à craquer de projets qui ne demandent qu’à être découverts. Voici “Dans le radar”, la rubrique où l’on demande aux musiciens de se présenter à partir de questions simples. Aujourd’hui, c’est au tour de HANAMI de répondre au questionnaire du Bombardier.
 

On s’appelle HANAMI parce que…

C’est une tradition japonaise qui mériterait de se répandre dans le monde entier…
Prendre le temps d’aller voir la floraison des cerisiers entre ami.e.s, en famille.
Ralentir. Savourer pleinement ce qui nous est donné de vivre.
 

Notre premier EP est…

Parfois doux, parfois puissant. Parfois gentil, parfois sale.
 

Si on ne devait choisir qu’un morceau pour en parler, ce serait…

Le morceau qu’on vient de sortir : “J’en Passe”. Il y a tous les ingrédients qu’on aime développer, de cet arpeggio jusqu’à la fin qui fait décoller notre imaginaire à chaque fois.
 

À notre prochain concert il faut s’attendre à…

Ce que Max casse sa guitare sur son synthé et à ce que Jo hurle dans son micro que la fin est proche…
Parce que c’est vrai : la fin est proche.
Et que les faux rebelles adorent péter les jouets qu’ils ont les sous de s’acheter.
 

Notre souvenir le plus marquant en tant que musiciens…

Notre dernier concert au Pop-Up du Label…
Il s’est passé un truc magique… On a terminé le set par le morceau “Hanami”… Et on est partis looooooooooin. Sans un regard, chacun concentré. On a tous les deux plané comme rarement. La dernière note avait fini de retentir, le public nous rappelait à sa présence et on est restés encore quelques instants à savourer ce moment suspendu. Un de ces moments rares de musicien qui te rendent accro pour les dix prochaines années.
 

Si on n’était pas musiciens, on serait…

Max : Photographe

Jo : Médecin psychiatre
 

Notre disque de chevet, c’est…

Max : The AcidAnimals.

Jo : Nils FrahmSpaces. (Le morceau “Familiar”… Pour la vie).
 

En ce moment on écoute en boucle…

Max : Le dernier Bon Iver, je suis obsédé par ce type depuis l’avant dernier album !

Jo : Buraka Som Sistema : “Wegue Wegue”. De la drogue dure. Matin midi soir.
 

Notre rêve ultime, c’est…

Bien plus que de la musique… Il y a des choses tellement plus graves que la musique.
Mais en musique, ce qui serait méga-bien, ce serait que notre son, nos instrus, nos textes, prennent leur place dans ce moment de la Culture des Humains, au moins dans ces contrées dans lesquelles on les a créés.
 

D’Automne est disponible ici.