Dans le radar

Dans le radar #16 : Claire Faravarjoo

Photo : Rod Maurice

Notre boîte mail est pleine à craquer de projets qui ne demandent qu’à être découverts. Voici “Dans le radar”, la rubrique où l’on demande aux musiciens de se présenter à partir de questions simples. Aujourd’hui, c’est au tour de Claire Faravarjoo de répondre au questionnaire du Bombardier.
 

Je m’appelle Claire Faravarjoo parce que…

C’est mon nom de naissance. Il est d’origine iranienne et ma famille est la seule à le porter ! Je tenais à garder cette accroche à mes racines, mes souvenirs.
 

Mon premier album est…

Un album concept et chaque morceau, chaque ligne de basse et de synthé ont été créés par mes soins. Côté texte, j’ai tout écrit dans un carnet que j’emmenais en club, dans les bars, à la plage. Il m’est arrivé d’écrire quelques phrases dans les coins fumeurs, sur le rebord des lavabos des WC en boite à cause d’une inspiration trop incandescente sur le moment. En bref c’est mon premier bijou, premier 12 titres.
 

Si je ne devais choisir qu’un morceau pour en parler, ce serait…

“Les Videurs”. Le nombre de fois où un videur nous a mis dehors ou qu’il ne nous a même pas laissés voir une lueur de la piste de danse ! J’ai tellement de souvenirs que je pourrais écrire un livre avec. Mais bon, on a fini par faire nos plus beaux afters dans le salon d’un pote, dans la rue, ou les pieds dans le sable.
 

À mon prochain concert, il faut s’attendre à…

DANSER ! Mais pas que. Sourire (ou pas) en repensant à ton ex, faire du karaoké tous ensemble et avoir très chaud.
 

Mon souvenir le plus marquant en tant que musicienne c’était…

Le Café de la Danse blindé le soir de la final du prix Ricard. C’est passé très vite, mais j’ai ressenti énormément. Le public était plus que chaud et on a fini par faire la fête avec toute l’équipe. Inoubliable.
 

Si je n’étais pas musicienne, je serais…

Botaniste ou chef cuistot ! Ce sont mes deux autres passions après la musique.
 

Mon disque de chevet, c’est…

Wolfgang Amadeus Phoenix par… Phoenix. Un indispensable, une œuvre d’art à mon goût et le pilier de mes influences.
 

En ce moment j’écoute en boucle…

À peu près tous les morceaux de Still Woozy. Ce groupe est une vraie pépite. J’aime leur musique car ils ont un son particulier, tu sais tout de suite que c’est eux. Que ce soit le traitement des voix ou des guitares, ou bien dans la façon de chanter. Ils ont leur marque de fabrique et c’est ce qui fait un bon groupe pour moi !
 

Mon rêve ultime, c’est…

De faire la première partie de Phoenix… qui sait !
 

Son premier album Nightclub sera disponible le 14 février 2020 via #14 Records.

Claire Faravarjoo en concert :
01/12/19 : Charabia Festival – La Cartonnerie de Reims
07/12/19 : Noumatrouff – Mulhouse
10/01/20 : L’Autre Canal – Nancy
15/02/20 : La Laiterie – Strasbourg (release party)
21/03/20 : La Souris Verte – Epinal