Dans le radar

Dans le radar #17 : Dharma Bum

Photo : Julie Jarosz

Notre boîte mail est pleine à craquer de projets qui ne demandent qu’à être découverts. Voici “Dans le radar”, la rubrique où l’on demande aux musiciens de se présenter à partir de questions simples. Aujourd’hui, c’est au tour de Dharma Bum de répondre au questionnaire du Bombardier.
 

On s’appelle Dharma Bum parce que…

Avant tout parce qu’objectivement c’est un peu chelou à prononcer, ça vient des Clochards Célestes de Jack Kerouac, mais aussi parce que le côté un peu mystique du nom nous plaisait bien. Ça représente assez bien ce qu’on fait, un mélange de sons et d’instruments bizarres sur une track pop.
 

Notre nouvel EP est…

DEUX, un 4 titres condensé de vieux titres et d’autres tous neufs, un mélange hétéroclite de sons et de couleurs qui va vous transporter d’un début de soirée en club, jusqu’à votre retour chez vous le lendemain matin quand les oiseaux gazouillent.
 

Si on ne devait choisir qu’un morceau pour en parler, ce serait…

On pourrait parler de “Ladybug”, qui ouvre l’EP. C’est un titre qu’on garde sous le coude depuis quelques temps, qui a connu beaucoup de versions. Mais on va préférer “Neon Lover”, c’est un morceau qui parle de quand tu tombes amoureux très vite et que tu ne penses plus qu’à ça. On ne savait pas trop où on allait en enregistrant ce morceau, et on s’est aperçu qu’il marchait bien quand on s’est mis à le jouer en concert, et c’est comme ça qu’on l’a façonné.
 

À notre prochain concert il faut s’attendre à…

De la pyrotechnie en masse et sûrement un orchestre symphonique. Donc forcément scéniquement parlant ça demande pas mal de modifications. On va aussi élargir le set percussion pour essayer d’apporter plus d’éléments électroniques (pad et sampler), pour faire croire qu’on est 10 alors qu’on est (que) 5.
 

Notre souvenir le plus marquant en tant que musiciens…

Les aires d’autoroutes et les paysages des campagnes françaises. Mais aussi la fois où un matin, pendant une tournée, on s’est fait jeter d’un appart parce qu’on avait mis PNL un peu trop fort un peu trop tard.
 

Si on n’était pas musiciens, on serait…


Concessionnaires chez Mitsubishi, ou alors vendeurs de glaces.
 

Notre disque de chevet, c’est…

Paul : Stars danceSelena Gomez.

Grégoire : ObsolèteDashiell Hedayat.

Hugo : A Nice way of lifeCruciferius.

Matthieu : PlantasiaMort Garson.

Marc : The Lair of godsServo.
 

En ce moment on écoute en boucle…

Paul : Rituels d’un nouveau mondeZombie Zombie.

Grégoire : “Isolation” – The Psychotic Monks.

Hugo : “I know i’ve done bad things” – A Place to Bury Strangers.

Matthieu : “Mohamed je t’aime” – Gargantua.

Marc : Iron MaidenIron Maiden.
 

Notre rêve ultime, c’est…

Paul : Piloter un A380.

Grégoire : Réussir à faire des rêves lucides.

Hugo : Boire une quadravodka avec Ginger Baker (trop tard).

Matthieu : Élever des chèvres au Sénégal.

Marc : Manger des pâtes fraîches à la truffe blanche.
 

Leur nouvel EP DEUX sort le 15 novembre via Montagne Sacrée.