Dans le radar

Dans le radar #6 : Fleuve

Notre boîte mail est pleine à craquer de projets qui ne demandent qu’à être découverts. Voici “Dans le radar”, la rubrique où l’on demande aux musiciens de se présenter à partir de questions simples. Aujourd’hui, c’est au tour de Fleuve alias Romain Gaudiche de répondre au questionnaire du Bombardier.
 

Je m’appelle Fleuve parce que…

J’ai toujours voulu composer des musiques qui ne sonneront jamais de la même façon d’une écoute à l’autre. Qui même étant figées sur un disque donnent l’impression d’évoluer perpétuellement, tout comme un fleuve qui, même si on l’observe toujours du même endroit, n’est finalement jamais exactement pareil.
 

Mon premier EP est…

Draw, un mariage entre les univers de la musique électronique et contemporaine.
 

À mon prochain concert il faut s’attendre à…

Une profusion de synthés et de beats tortueux, et un soupçon de poésie.
 

La prochaine étape pour Fleuve c’est..

Un nouveau disque en préparation, un mini album probablement. Et oui ça ne s’arrête jamais.
 

Mon souvenir le plus marquant en tant que musicien…

Chaque sortie de disque je pense. Que ce soit en solo avec Fleuve, ou en groupe avec LoG et Abale, c’est toujours incroyable de voir un projet dans lequel on s’est investi comme un dingue prendre vie.
 

Si tu n’étais pas musicien, tu serais…

Cuisinier ! Définitivement. Au final les deux sont assez proches. Tu assembles des ingrédients pour raconter une histoire cohérente et procurer des émotions aux gens, tu joues avec les textures, les couleurs… Le plat ce serait un peu l’équivalent de la track, et le menu celui du disque.
 

Ton disque de chevet, c’est…

Bitches Brew de Miles Davis, bientôt 50 ans et pas une ride.
 

En ce moment tu écoutes en boucle…

Rosalía et Isaac Albéniz.
 

Ton rêve ultime, c’est…

Conquérir le monde voyons.
 

Son premier EP Draw est disponible via Mantic.