Dans le radar #19 : Pleasure Principle
Dans le radar

Dans le radar #19 : Pleasure Principle

Photo : Camille Bokhobza

Notre boîte mail est pleine à craquer de projets qui ne demandent qu’à être découverts. Voici “Dans le radar”, la rubrique où l’on demande aux musiciens de se présenter à partir de questions simples. Aujourd’hui, c’est au tour de Paul Speedy Ramon de Pleasure Principle de répondre au questionnaire du Bombardier.
 

Je m’appelle Pleasure Principle parce que…

Ça correspond parfaitement à ma façon de vivre (avec tout ce que ça implique de bon et de mauvais).
 

Mon premier album est…

Un best-of des années 2015-2018.
 

Si je ne devais choisir qu’un morceau pour en parler, ce serait…

“J’attends la bombe”.
 

À mon prochain concert il faut s’attendre à…

Ce que je chante mal et que le reste du groupe joue bien.
 

Mon souvenir le plus marquant en tant que musicien…

Répéter à 9 personnes dans notre local avec Bryan’s Magic Tears et Le Villejuif Underground en même temps.
 

Si je n’étais pas musicien, je serais…

Je ne suis pas musicien.
 

Mon disque de chevet, c’est…

The Clash, London Calling.
 

En ce moment j’écoute en boucle…

Muslimgauze.
 

Mon rêve ultime, c’est…

Nager avec les dauphins.
 

Le premier album de Pleasure Principle sort le 15 novembre via Born Bad Records.

Pleasure Principle en concert :
18 novembre : La Boule Noire – Paris (event)
17 janvier : La Station – Gare des Mines