Dans le radar #7 : TURFU
Dans le radar

Dans le radar #7 : TURFU

Notre boîte mail est pleine à craquer de projets qui ne demandent qu’à être découverts. Voici “Dans le radar”, la rubrique où l’on demande aux musiciens de se présenter à partir de questions simples. Aujourd’hui, c’est au tour de TURFU de répondre au questionnaire du Bombardier.
 

On s’appelle TURFU parce que…

C’est le FUTUR à l’envers. C´est de la yolo musique, entre synthétique et organique, entre le soufflet et le kick, le bal et le club.
 

Notre premier EP est…

Une bouteille à la mer, la première d’une longue série. Nous y dévoilons notre passion pour la techno, la transe, le trad, et l’imagerie équestre. Attention, on peut y trouver des traces de frénésie, mélancolie, folie et tendresse.
 

À notre prochain concert il faut s’attendre à…

De la moiteur, des chorégraphies collectives débridées inspirées par les poneys shetlands, des matières brillantes, un dancefloor fumant, des sourires et de beaucoup de sueur.
 

La prochaine étape pour TURFU c’est..

Enregistrer un album, développer l’art de mouvoir le corps humain à travers de nouveaux clips et monter un festival pour développer et partager notre amour pour la fête, la danse et la transe.
 

Notre souvenir le plus marquant en tant que musicien…

Matthieu : C’est ma rencontre avec Josh Dion le batteur du groupe Paris Monster. C’est clairement grâce à lui que mon set de batterie et passé d’une simple batterie acoustique à un set augmenté avec l’ajout d’un synthétiseur greffé sur ma main droite pour jouer la basse. Mon jeu depuis est devenu beaucoup plus limpide et efficace avec une main en moins.

Raphaël : Un de mes souvenirs le plus marquant en tant que musicien, c’était le concert de Prince au Sziget en 2011. C´était un pur hasard car il a été programmé à la dernière minute pour remplacer Amy Winehouse, mais j’y repense très souvent.
 

Si on n’était pas musicien, on serait…

Matthieu : Je serais menuisier ou cuisinier.

Raphaël : Observateur de cétacés.
 

Notre disque de chevet, c’est…

Matthieu : Pour ma part c’est le disque Scholars du duo expérimental pop Buke and Gase mais également l’incroyable I ES ? du trio vocal occitan Cocahna.

Raphaël : C’est Anna & Elizabeth, The invisible comes to us. Du bluegrass très doux que j’ai redécouvert cet été en Irlande.
 

En ce moment on écoute en boucle…

Matthieu : le disque Livingstone des Jungle By Night qu’ils m’ont gentiment offert après notre co-plateau en avril dernier aux Fiestas De San Isidro à Madrid. Avec notre ingé son Julien on l’écoute en boucle dans la voiture pour nous motiver à conduire d’une date à une autre. C’est une méga pépite instrumentale avec une belle production et qui apprend le fameux “Less is more” dont tous les musiciens devraient s’en inspirer.

Raphaël : Johannesburg de Africa Express. J´ai l´impression que je redécouvrirai ce morceau dans 10 ans et que ça me rappellera toujours l’été 2019. Un peu comme les disques que nous écoutions enfant dans la voiture familiale qui descendait lentement vers le sud.
 

Notre rêve ultime, c’est…

Raphaël : Maîtriser le karaoké chinois.

Matthieu : Apprendre à twerker comme un dieu.
 

Si toi aussi tu veux t’exercer au twerk, voici un petit cadeau : le nouveau clip de TURFU en exclusivité sur Le Bombardier!

Leur premier EP Espace Fraicheur est disponible via Airfono.
 

TURFU en concert :
14 septembre : Les Digitales – Fribourg (CH)
18 septembre : Le Hasard Ludique – Paris (event)
21 septembre : Festival Marathon! – Etampes
28 septembre : Allen Valleys Folk Festival – Allendale (GB)
3 octobre : Le Grand Soufflet – Rennes
19 octobre : La fête du tram – Avignon
26 octobre : Festival Michto – Nancy