Show Must Go On : deux compiles pour dire merde au Covid
Actus

Show Must Go On : deux compiles pour dire merde au Covid

Si le monde de la culture n’est clairement pas aidé (ou si peu) par notre gouvernement en cette période de crise sanitaire, les artistes, eux, ne manquent ni d’idées ni de ressources pour unir leurs forces en faveur d’associations humanitaires. Ces derniers jours, deux initiatives marquantes ont retenu notre attention, l’une majoritairement axée rock pour le Secours Populaire et la seconde en mode ambient pour la Fondation de France.
 

Sick Sad World Vol.1

A l’initiative du label Kids Are Lo-Fi basé à Rouen, 41 groupes se sont mobilisés pour donner naissance à la compilation Sick Sad World afin de récolter des fonds à destination du Secours Populaire. L’occasion aussi d’apporter un brin de légèreté en proposant des reprises de morceaux bien connus des années 90 et 2000, saupoudrés d’une pointe d’humour.

Pêle-mêle, on pourra donc écouter TH Da Freak reprendre Beyoncé, Structures s’attaquer à Gwen Stefani, T/O se prendre pour Jennifer Lopez, We Hate You Please Die rendre hommage à Gala, Bryan’s Magic Tears revisiter Placebo mais aussi Last Train, MNNQNS, Pogo Car Crash Control, Unschooling, Bandit Bandit, Cathedrale… Mention spéciale pour Double Date With Death et sa reprise sublimée de “Colore” des Innocents et pour Impossibe qui interprète de manière surprenante et en français “The Show Must Go On” de Queen. Un total de 42 morceaux pour se redonner du baume au cœur et permettre à plus malheureux que soi de se porter mieux.

L’écoute et le téléchargement sont gratuits ici et pour participer à la cagnotte en faveur du Secours Populaire, ça se passe par .
 


 

Music For Containment

Dans un style tout autre et cette fois-ci à l’initiative de Molécule, 33 artistes se sont réunis pour la compile Music For Containment dont les bénéfices seront reversés à la Fondation de France. Une compile sous le signe de la musique ambient, aux rythmes lents, pour marquer un temps de pause et d’introspection face à la frénésie médiatique qui nous entoure en cette période de quarantaine.

Parmi les invités, on croise avec bonheur Dominique Dalcan, Richard Francés, Rone, Bertrand Burgalat, Flavien Berger avec un morceau de quasi 30 minutes, Etienne Jaumet, Apollo Noir, You Man ou encore Yan Wagner.

La compile s’écoute ici et pour faire un don, ça se passe par .